Skip to content

Lieu

Théâtre La Piscine
254 Av. de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry

Lieu

Théâtre La Piscine
254 Av. de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry

Date

04. - 05.10.23
Expiré!

Heure

20h30

Lieu

Théâtre La Piscine
254 Av. de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry
ÉTIENNE GAUDILLÈRE / GIULIA FOÏS

À Lyon, le Théâtre du Point du Jour invite des artistes et des journalistes à « mettre en pièce » des sujets d’actualité. Le jeune metteur en scène Étienne Gaudillère a choisi une question brûlante : « Faut-il séparer l’homme de l’artiste ? ». Rejoint par Giulia Foïs, journaliste à France Inter, productrice de l’émission féministe En marge, il nous propose un spectacle réjouissant, à la frontière du débat et de la performance !
Partant du César du meilleur réalisateur remis en 2020 à Roman Polanski pour le film J’accuse, Étienne Gaudillère partage avec nous ses questionnements, tandis que Giulia Foïs rappelle les chiffres et les faits relatifs aux violences de genre. À leurs côtés, un comédien et une comédienne complètent le propos de tribunes, de saynètes, de chansons aussi. C’est ludique, argumenté et passionnant : à partager avec le plus grand nombre !

 « Un débat d’un nouveau genre, apaisé et fondé, dont on aurait sans doute
besoin plus souvent.  »
La Croix, 2022

Date

04. - 05.10.23
Expiré!

Heure

20h30
ÉTIENNE GAUDILLÈRE / GIULIA FOÏS

À Lyon, le Théâtre du Point du Jour invite des artistes et des journalistes à « mettre en pièce » des sujets d’actualité. Le jeune metteur en scène Étienne Gaudillère a choisi une question brûlante : « Faut-il séparer l’homme de l’artiste ? ». Rejoint par Giulia Foïs, journaliste à France Inter, productrice de l’émission féministe En marge, il nous propose un spectacle réjouissant, à la frontière du débat et de la performance !
Partant du César du meilleur réalisateur remis en 2020 à Roman Polanski pour le film J’accuse, Étienne Gaudillère partage avec nous ses questionnements, tandis que Giulia Foïs rappelle les chiffres et les faits relatifs aux violences de genre. À leurs côtés, un comédien et une comédienne complètent le propos de tribunes, de saynètes, de chansons aussi. C’est ludique, argumenté et passionnant : à partager avec le plus grand nombre !

 « Un débat d’un nouveau genre, apaisé et fondé, dont on aurait sans doute
besoin plus souvent.  »
La Croix, 2022