Skip to content

Lieu

Opéra de Massy
1 Place de France, Massy

Lieu

Opéra de Massy
1 Place de France, Massy
01.02.24
Expiré!
20h00

Lieu

Opéra de Massy
1 Place de France, Massy
William Shakespeare / Guillaume Séverac-Schmitz

Guillaume Séverac-Schmitz a l’art de conter des histoires de familles aux destins tragiques, en s’appuyant sur les grands textes classiques. Avec Richard III, œuvre emblématique du grand William, il explore les ressorts shakespeariens et baroques des fêtes macabres.
Infâme et machiavélique, cruel et sanguinaire, tyrannique : les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce personnage parmi les plus noirs du théâtre shakespearien ! Tenu loin de la cour d’Angleterre à cause de sa difformité, Richard III entend bien accéder au trône et ne reculera devant rien pour cela, tuant ses frères, ses neveux, sa femme ! Et pourtant, son entourage ne soupçonne rien. L’homme est rusé et sait manier les mots. Complice ou otage, seul le public connaît la vérité.
Pièce de jeunesse, pièce de l’excès et de la démesure, Richard III interroge aussi les rouages de la politique et la puissance du langage. Puisque le monde est un théâtre et la politique un spectacle, Richard III pose aussi la question de la manipulation des masses.
Grand connaisseur du théâtre élisabéthain et shakespearien, Guillaume Séverac-Schmitz, dans sa mise en scène, embrasse cette démesure, poussant à son paroxysme la représentation de la déchéance et du culte du mal. Sur scène, la compagnie Eudaimonia donne toute sa bouillonnante énergie dans une grande fête pétaradante et sanglante !

« On rit souvent à ce spectacle effarant. Le tragique et l’horrible alternent avec le comique.  » Le Canard enchaîné

01.02.24
Expiré!
20h00
William Shakespeare / Guillaume Séverac-Schmitz

Guillaume Séverac-Schmitz a l’art de conter des histoires de familles aux destins tragiques, en s’appuyant sur les grands textes classiques. Avec Richard III, œuvre emblématique du grand William, il explore les ressorts shakespeariens et baroques des fêtes macabres.
Infâme et machiavélique, cruel et sanguinaire, tyrannique : les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce personnage parmi les plus noirs du théâtre shakespearien ! Tenu loin de la cour d’Angleterre à cause de sa difformité, Richard III entend bien accéder au trône et ne reculera devant rien pour cela, tuant ses frères, ses neveux, sa femme ! Et pourtant, son entourage ne soupçonne rien. L’homme est rusé et sait manier les mots. Complice ou otage, seul le public connaît la vérité.
Pièce de jeunesse, pièce de l’excès et de la démesure, Richard III interroge aussi les rouages de la politique et la puissance du langage. Puisque le monde est un théâtre et la politique un spectacle, Richard III pose aussi la question de la manipulation des masses.
Grand connaisseur du théâtre élisabéthain et shakespearien, Guillaume Séverac-Schmitz, dans sa mise en scène, embrasse cette démesure, poussant à son paroxysme la représentation de la déchéance et du culte du mal. Sur scène, la compagnie Eudaimonia donne toute sa bouillonnante énergie dans une grande fête pétaradante et sanglante !

« On rit souvent à ce spectacle effarant. Le tragique et l’horrible alternent avec le comique.  » Le Canard enchaîné