Skip to content

Lieu

Cinéma Le Select
10 Av. de la Division Leclerc, Antony

Lieu

Cinéma Le Select
10 Av. de la Division Leclerc, Antony
29.11.23
Expiré!
20h30

Lieu

Cinéma Le Select
10 Av. de la Division Leclerc, Antony
SOIRÉE-DÉBAT

Sylvie vit à Brest avec ses deux fils. Une nuit, le plus jeune se blesse alors qu’il est seul dans l’appartement et sa mère au travail. Un signalement est fait et l’enfant est placé en foyer…

Sur un sujet délicat au haut potentiel mélodramatique, ce fim réussit toujours à éviter l’écueil du misérabilisme ou le pathos, et en réfutant tout didactisme s’éloigne du film-dossier. La réalisatrice, venue du documentaire (et par ailleurs journaliste reporter), confirme l’acuité de son regard et un travail de recherche qui témoigne d’une véracité et d’un infini respect pour son sujet qu’elle nous partage par le prime de l’intime. Ainsi la réalisatrice questionne, mais n’assène jamais de réponse ou de jugement moral, préférant solliciter l’intelligence et la sensibilité du spectateur.
La comédienne Virginie Efira, confirme une nouvelle fois la justesse de son interprétation en mère prisonnière d’une spirale émotionnelle, entre sidération, colère, révolte, ou dépression. À ses côtés on retrouve dans le rôle du fils ainé, très juste et touchant dans son tiraillement cornélien entre l’attachement pour sa mère et ses désirs d’émancipation et d’accomplissement, le jeune Félix Lefebvre qui confirme au fil de ses films une belle maturité de jeu

29.11.23
Expiré!
20h30
SOIRÉE-DÉBAT

Sylvie vit à Brest avec ses deux fils. Une nuit, le plus jeune se blesse alors qu’il est seul dans l’appartement et sa mère au travail. Un signalement est fait et l’enfant est placé en foyer…

Sur un sujet délicat au haut potentiel mélodramatique, ce fim réussit toujours à éviter l’écueil du misérabilisme ou le pathos, et en réfutant tout didactisme s’éloigne du film-dossier. La réalisatrice, venue du documentaire (et par ailleurs journaliste reporter), confirme l’acuité de son regard et un travail de recherche qui témoigne d’une véracité et d’un infini respect pour son sujet qu’elle nous partage par le prime de l’intime. Ainsi la réalisatrice questionne, mais n’assène jamais de réponse ou de jugement moral, préférant solliciter l’intelligence et la sensibilité du spectateur.
La comédienne Virginie Efira, confirme une nouvelle fois la justesse de son interprétation en mère prisonnière d’une spirale émotionnelle, entre sidération, colère, révolte, ou dépression. À ses côtés on retrouve dans le rôle du fils ainé, très juste et touchant dans son tiraillement cornélien entre l’attachement pour sa mère et ses désirs d’émancipation et d’accomplissement, le jeune Félix Lefebvre qui confirme au fil de ses films une belle maturité de jeu