Skip to content

Lieu

Théâtre La Piscine
254 Av. de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry

Lieu

Théâtre La Piscine
254 Av. de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry
24.05.24
Expiré!
19h00

Lieu

Théâtre La Piscine
254 Av. de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry
Trois pianistes, trois générations, trois monuments du romantisme à découvrir en une seule soirée

Au début du 19e siècle, le répertoire pour piano explose : en pleine période romantique, Liszt, Chopin ou Schubert explorent les mille couleurs de l’instrument, avec une imagination, une sensibilité et une virtuosité inouïes. Trois pianistes de générations différentes vont se succéder autour du même piano, pour trois récitals exceptionnels. Une soirée qui parle à l’âme, à vivre en compagnie de Claire-Marie Le Guay, de Ionah Maiatsky et d’Adam Laloum.

FRANZ LISZT
Claire-Marie Le Guay

Liszt, le romantisme dans ce qu’il a de plus flamboyant

Lauréate d’une Victoire de la Musique Classique en 1998, Claire-Marie Le Guay mène depuis plus de vingt ans une carrière reconnue sur les scènes internationales. Son jeu fougueux et inspiré et son enthousiasme communicatif font d’elles une ambassadrice d’exception, qui rend les œuvres plus vivantes, plus proches de nous.

Claire-Marie Le Guay nous dévoilera les plus belles facettes de Franz Liszt (1811-1886), son compositeur de prédilection. Lui-même pianiste virtuose, Liszt évoque dans ses œuvres des sentiments aussi profonds que l’amour, la consolation ou la spiritualité : un univers fascinant où Claire-Marie Le Guay excelle.

« La sensibilité frémissante, la profonde humanité et la technique rayonnante de Claire-Marie Le Guay dialoguent [avec Liszt], entre flamme et poésie. » La Croix, 2022

FRÉDÉRIC CHOPIN
Ionah Maiatsky

Chopin, des mélodies qui jaillissent en toute liberté

À tout juste 20 ans, Ionah Maiatsky s’impose déjà comme l’un des pianistes les plus accomplis de sa génération. Déjà lauréat de concours prestigieux, il a choisi de nous faire entendre quelques joyaux de la littérature de Frédéric Chopin (1810-1849), emblématiques du romantisme par leur lyrisme et leur flamboyance.

De la profonde nostalgie du Nocturne opus 48 nº2 à la virtuosité époustouflante de la Sonate nº3, en passant par la fougue du Scherzo nº4, Ionah Maiatsky donnera libre cours aux envolées musicales de Chopin, avec toute la maturité dont il fait déjà preuve. Un jeune prodige à découvrir !

« Un jeune prodige franco-russe. » La Provence, 2023

FRANZ SCHUBERT
Adam Laloum

Schubert, le piano en état de grâce

Couronné « Instrumentiste de l’année » aux Victoires de la Musique Classique en 2017, Adam Laloum est à 36 ans l’un de nos pianistes français les plus renommés. On dit de lui qu’il est sensible, poétique, lyrique : pas étonnant alors qu’il ait choisi Schubert pour son récital, tant l’intériorité et la grâce du compositeur viennois (1797-1828) semblent faites pour
résonner avec son jeu habité et ciselé.

Entre apaisement et déchirement, les deux dernières sonates de Schubert, disparu à 31 ans, déploient un riche paysage sonore qui semble parfois dialoguer avec l’invisible. Sous les doigts d’Adam Laloum, elles nous apparaîtront pour ce qu’elles sont : deux chefs-d’œuvre.

« Adam Laloum est de la famille des musiciens poètes, qui cherchent la profondeur derrière la dextérité digitale. » Le Figaro, 2022

24.05.24
Expiré!
19h00
Trois pianistes, trois générations, trois monuments du romantisme à découvrir en une seule soirée

Au début du 19e siècle, le répertoire pour piano explose : en pleine période romantique, Liszt, Chopin ou Schubert explorent les mille couleurs de l’instrument, avec une imagination, une sensibilité et une virtuosité inouïes. Trois pianistes de générations différentes vont se succéder autour du même piano, pour trois récitals exceptionnels. Une soirée qui parle à l’âme, à vivre en compagnie de Claire-Marie Le Guay, de Ionah Maiatsky et d’Adam Laloum.

FRANZ LISZT
Claire-Marie Le Guay

Liszt, le romantisme dans ce qu’il a de plus flamboyant

Lauréate d’une Victoire de la Musique Classique en 1998, Claire-Marie Le Guay mène depuis plus de vingt ans une carrière reconnue sur les scènes internationales. Son jeu fougueux et inspiré et son enthousiasme communicatif font d’elles une ambassadrice d’exception, qui rend les œuvres plus vivantes, plus proches de nous.

Claire-Marie Le Guay nous dévoilera les plus belles facettes de Franz Liszt (1811-1886), son compositeur de prédilection. Lui-même pianiste virtuose, Liszt évoque dans ses œuvres des sentiments aussi profonds que l’amour, la consolation ou la spiritualité : un univers fascinant où Claire-Marie Le Guay excelle.

« La sensibilité frémissante, la profonde humanité et la technique rayonnante de Claire-Marie Le Guay dialoguent [avec Liszt], entre flamme et poésie. » La Croix, 2022

FRÉDÉRIC CHOPIN
Ionah Maiatsky

Chopin, des mélodies qui jaillissent en toute liberté

À tout juste 20 ans, Ionah Maiatsky s’impose déjà comme l’un des pianistes les plus accomplis de sa génération. Déjà lauréat de concours prestigieux, il a choisi de nous faire entendre quelques joyaux de la littérature de Frédéric Chopin (1810-1849), emblématiques du romantisme par leur lyrisme et leur flamboyance.

De la profonde nostalgie du Nocturne opus 48 nº2 à la virtuosité époustouflante de la Sonate nº3, en passant par la fougue du Scherzo nº4, Ionah Maiatsky donnera libre cours aux envolées musicales de Chopin, avec toute la maturité dont il fait déjà preuve. Un jeune prodige à découvrir !

« Un jeune prodige franco-russe. » La Provence, 2023

FRANZ SCHUBERT
Adam Laloum

Schubert, le piano en état de grâce

Couronné « Instrumentiste de l’année » aux Victoires de la Musique Classique en 2017, Adam Laloum est à 36 ans l’un de nos pianistes français les plus renommés. On dit de lui qu’il est sensible, poétique, lyrique : pas étonnant alors qu’il ait choisi Schubert pour son récital, tant l’intériorité et la grâce du compositeur viennois (1797-1828) semblent faites pour
résonner avec son jeu habité et ciselé.

Entre apaisement et déchirement, les deux dernières sonates de Schubert, disparu à 31 ans, déploient un riche paysage sonore qui semble parfois dialoguer avec l’invisible. Sous les doigts d’Adam Laloum, elles nous apparaîtront pour ce qu’elles sont : deux chefs-d’œuvre.

« Adam Laloum est de la famille des musiciens poètes, qui cherchent la profondeur derrière la dextérité digitale. » Le Figaro, 2022