TOP 5 des artistes qui ouvrent leur porte

dĂ©couvre ces mĂ©tiers de l’intĂ©rieur

05-25 CARRÉ

TOP 5 DES ARTISTES

QUI OUVRENT LEUR PORTE

La Carré, c’est un espace de création libre où se rencontrent des photographes, des sérigraphes, des peintres… Si tu t’es toujours demandé ce qu’il se passait dans la tête de ces cerveaux artistiques en ébullition, et comment ils créent des œuvres qui te laissent bouche bée, passe une tête à leurs portes ouvertes le 26 et 27 mai de 14 h à 18 h au 1 rue de Tignes ! La Team te tease un peu !
1 / Mathilde Soussi Photographe

« Graphiste et photographe, j’ai d’abord suivi des Ă©tudes d’architecture qui ont profondĂ©ment marquĂ© mon regard et mon rapport Ă  l’espace. Mon travail photographique mĂ©ticuleux et appliquĂ© associe diffĂ©rentes techniques (gravure, sĂ©rigraphie…) et me permet de documenter les espaces oĂą je vis, que j’arpente, traverse. Mes Ĺ“uvres proposent alors des rĂ©cits oĂą le rĂ©el se confronte et invite l’imaginaire, avec douceur et simplicitĂ©. »

Mathilde Soussi : “Qu’est ce qui pousse ?”

2 /Auck Peintre et lithographe

« J’expérimente différents papiers, explore les effets par superposition d’impressions et développe une technique particulière où fusionnent dessins à la pierre noire, corps de femmes drapées, formes, lignes, taches abstraites et papiers déchirés, froissés, dans un style où le figuratif et l’abstrait se mêlent. J’aime passer de la figuration à l’abstraction, de la stylisation du réel à l’abstraction du rêve. »

« La matière n’est jamais inerte. Dans les plis, les interstices ourlés d’ombres et de lumière l’esprit qui est le jour la nuit trame les mystères de l’âme songeuse douloureuse ou simplement mélancolique.»

3 / Caroline Montigneaux Peintre et dessinatrice

« Les petites nanas représentent l’amitié, les vacances, l’amour, la féminité. Je me concentre sur l’essentiel : mettre l’accent sur les cheveux avec des couleurs fortes et la bouche rouge. Mon travail est léger, sans prise de tête et surtout joyeux. J’aime cette idée de partir d’un coup de crayon ou de pinceau et de ne pas revenir dessus. Je peux peindre sur tout : des toiles, des planches de surf, des sculptures, des skates. »

Caroline Montigneaux “Roche-Bobois & les Petites Nanas”

4 / Jean-Claude Anglade SĂ©rigraphe

« Mes sérigraphies prennent pour sujet des daguerréotypes réalisés au Brésil autour des années 1920. L’interprétation résultant de leur transcription graphique confère à ces images une réactualisation esthétique, témoignage du siècle écoulé. Ce bond temporel à la fois historique et technologique se veut un hommage aux populations indigènes toujours en danger dans cette région du monde. »

 

5 / Barta Belmaghni Dessinatrice

« Dans ma pratique, le corps dĂ©sidĂ©alisĂ© se disloque en un groupe d’organes autonomes sans distinction ni hiĂ©rarchie. Ils se mĂŞlent, se composent au fur et Ă  mesure des impressions et des surimpressions sĂ©rigraphiques. »

 

TOP 5 DU WINNER DES BULLES 2022

Une BD, un dessin, Une histoire

04+26 - TOP BD

TOP 5 DU WINNER

DES BULLES 2022

Aristide Renault, le gagnant 2022 du Grand Prix du festival Des Bulles dans la Ville d’Antony, a fouillé un peu dans ses archives perso et ressorti 5 illus qu’il juge marquantes dans son évolution de dessinateur.
1 / L’arrivée du bateau noir (2019)
Une de mes premières illustrations réellement ambitieuses, réalisée dans le cadre de ma participation à une exposition de jeunes talents organisées par le cercle des gobelins (Paris XIIIe).

2 / La planète Lustucru & Un anniversaire magique (2020)

Illustrations rĂ©alisĂ©es dans le cadre d’un partenariat entre mon Ă©cole Ensaama et la marque de pâte bien connue Lustucru afin de cĂ©lĂ©brer son 110eanniversaire. Celle de gauche est un hommage Ă  Jules Verne et marque le point de dĂ©part d’une aventure. C’est une des premières fois que j’envisage une illu accompagnĂ©e d’Ă©lĂ©ments annexes (ornements, calages typographiques). Cette combinaison entre un visuel et des dĂ©tails qui n’en font pas directement partie du cadre est quelque chose que j’adore traiter. Celle de droite a obtenu le 3eprix du concours d’affichesmis en place avec ce partenariat ! Elle fait intervenir la 3D, autre medium que j’ai l’habitude d’utiliser.

3 / Moineaux en fĂŞte (2021)

Illustration aussi faĂ®tes dans le cadre d’un partenariat d’Ensaama avec la Ligue de Protection des Oiseaux (faut bien apprendre quelque part!) pour alerter sur la disparition des moineaux Ă  Paris et inciter Ă  l’action.Elle est riche et colorĂ©e afin que chacun, de l’enfant au grand-parent, passe du temps Ă  en explorer les dĂ©tails, de manière ludique. Probablement un de mes travaux les plus ambitieux, tant au niveau de la taille, que de la quantitĂ© d’élĂ©ments reprĂ©sentĂ©s. Le fait de dessiner des scènes très dĂ©taillĂ©es,permettant de construire des mondes et des histoires, constitue une grande partie de mon attrait pour l’illustration.

4 / La nuit d’hiver de Tim Orville (2022)

Planche de bande dessinĂ©e, laurĂ©ate du grand prix 2022 du festival “Des bulles dans la ville” organisĂ© par la ville d’Antony. C’est un mĂ©lange entre mes pratiques de l’illustration et de la bande dessinĂ©e, en mixant des compositions visuelles et narratives propres Ă  chacune. Si ce n’est pas mon travail le plus personnel (on sent l’inspiration puisĂ©e chez Chris Ware, avec de nombreuses erreurs quant Ă  ma manière d’agrĂ©ger mes rĂ©fĂ©rences), il marque quand mĂŞme une certaine Ă©volution dans ma pratique illustrative.

5 / A walk in the vallée de Chevreuse (2023)

Première planche d’une bande dessinĂ©e en 3 pages, retraçant un itinĂ©raire dans la vallĂ©e de Chevreuse. C’est mon travail le plus rĂ©cent et il synthĂ©tise tout ce qui me plaĂ®t dans le dessin : une expĂ©rimentation sur le trait (dĂ©veloppement d’un style que je considère comme un peu plus libĂ©rĂ©/personnel que ce que j’ai l’habitude de faire), un certain niveau de dĂ©tail etde diversitĂ© des situations reprĂ©sentĂ©es, de la narration, des calages typographiques et titres ornementĂ©s, etc.

Top 4 des instruments insolites des Rencontres Internationales de la Guitare

au rythme des Rencontres internationales de la guitare

03-28 TOP GUITARES

TOP 4 DES INSTRUMENTS INSOLITES

DES RENCONTRES INTERNATIONALES DE LA GUITARE

Of course tu connais la guitare classique, avec son caisson en bois, ses cordes et son long manche. Y’a des chances pour que tu aies dĂ©jĂ  cĂ´toyĂ© ses ptites sĹ“urs : la basse, la guitare Ă©lectrique, le banjo et le ukulĂ©lĂ©. Mais dis-toi qu’en fait c’est THE big family. Jette un Ĺ“il aux 4 cousins que t’a trouvĂ© la Team ! Et pour voir le son que ça produit, rendez-vous aux concerts des Rencontres internationales de la guitare du 29 mars au 2 avril (Les Rencontres internationales de la guitare fĂŞtent leurs 30 ans – Ville d’Antony).
1 / La théorbe

C’est un instrument à cordes pincées, de la famille des archiluths (grand luth). Ça veut dire que pour en jouer, tu pinces les cordes avec tes doigts et un son en sort. Easy nan ? Il apparaît en Italie à la fin du XVIe siècle. Si on veut se la péter, la Team te dirait qu’avec sa tessiture de quatre octaves, le théorbe était utilisé à la fois pour la basse continue (technique d’impro et d’accompagnement d’autres instruments dans un morceau), pour l’accompagnement du chant et comme instrument soliste. Le théorbe compte 2 jeux de cordes : le « petit jeu », identique aux cordes du luth, qui s’attachent au plus bas chevillier (les boutons que t’as sur le manche) ; et le « grand jeu », accordé au chevillier le plus haut et qui est le registre le plus grave.

Claire Antonini en jouera accompagnĂ©e du contrebassiste Renaud Garcia-Fons le jeudi 30 mars Ă  20 h 30 au Théâtre Firmin GĂ©mier – Patrick Devedjian. Farangi / Siqueira Lima – We are culture (we-are-culture.fr)

2 / L’accordina

Quèsaco ? Petit indice, il est aussi appelĂ© « petit accordĂ©on de bouche ». Cet hybride entre accordĂ©on et harmonica est nĂ© de l’imagination d’AndrĂ© Borel, vers la fin des annĂ©es 1930. Il a pris deux instruments dĂ©jà… insolites, pour en faire un nouveau encore plus… insolite. Dans cet instrument Ă  vent, tu retrouves des parties de l’accordĂ©on (les soufflets, le clavier) et des parties de l’harmonica (le souffle produit par le musicien et le principe de ses deux volets latĂ©raux qui permettent de moduler le son). 400 pièces composent cet instrument pourtant petit.

Francis Jauvin se produira accompagné de Ludovic Grassot à la guitare le 1er avril à 19 h à l’Espace Vasarely.

3 / Le charango

Si tu tape « charango » sur google, tu tomberas sûrement sur des images assez insolites et des questions du style « quel animal peut servir à la fabrication du charango ? ». La caisse de résonnance est en effet constituée d’une carapace de tatou ! L’instrument apparaît dans les Andes au XVIIIe siècle, probablement au contact des populations locales avec les colons espagnols. Il est à cordes pincées (si t’as oublié ce que c’était, pas ma faute) et produit un son clair et puissant avec un timbre assez caractéristique. Mis à part la particularité de sa carapace, on dirait une petite guitare avec des cordes et un chevillier. Aujourd’hui, les tatous en sont bien contents, la carapace est plutôt en bois mais toujours bombée.

Viens écouter ce son si particulier au concert de Jossé Mendoza le 1er avril à 19 h à l’Espace Vasarely.

4 / La guitare Ă  7 cordes

Toi, quand t’essaye de jouer le lover et que tu t’imagine gratter une guitare sur les bords de mer, tu galère déjà à pincer deux cordes. Il existe pourtant une guitare à 7 cordes avec un manche plus large, une corde basse supplémentaire qui multiplie les possibilités rythmiques et une tessiture plus large, proche de celle du piano. Après son petit truc en plus c’est l’accordage, qui est un peu particulier.

On laisse planer le mystère, rendez-vous le 1er avril dès 19 h à l’Espace Vasarely pour écouter José Ferreira.

BONUS / La guitare Sakurai-Kohno

Les Rencontres Internationales de la guitare c’est aussi un grand concours où des guitaristes du monde entier viennent s’affronter sur un morceau composé pour l’occasion. Le grand gagnant de cette compétition repartira avec une guitare Sakurai-Kohno.

Modèle prestige du luthier japonais Masura Kohno, il sera remis par le neveu de son créateur, Masaki Sakurai, qui a repris leur confection.

TOP 4 DES BIZARRERIES DE PHILIPPE KATHERINE

l’art pour faire entendre sa voix

03-15-TOP-PHILIPPE-KATERINE

TOP 4 BIZARRERIES

DE PHILIPPE KATERINE

Une banane. Une moustache. Un style colorĂ©. Une musique rĂ©tro. Je suis, je suis, je suis ? Évidemment je suis Philippe Katerine ! Le chanteur, auteur, compositeur, acteur, rĂ©alisateur, dessinateur, Ă©crivain (le mec ne s’arrĂŞte pas) se dĂ©place pour un concert Ă©vènement Ă  Paul B le 23 mars (Paul B – Philippe Katerine & Dana Ciocarlie – (paul-b.fr)) ! Pour l’occasion, la Team te partage ses bizarreries prĂ©fĂ©rĂ©es.
1 / La banane, 2010

Nan mais laissez-moiiiiiii, mangez ma banane… 

Évidemment que tu connais cette fameuse chanson où l’artiste veut se délecter d’un fruit tout nu sur la plage ! En 2010, il sort son 9e album (qui porte son nom) et dans lequel on la retrouve. Un peu barrée, elle raconte la liberté que ce serait de ne rien faire et juste manger des bananes dans le plus simple appareil. Pour le clip, tourné en Bretagne, il fait appel à des figurants qui viennent eux-aussi sur la plage avec leur propre banane.

 

2 / Le mignonisme

Sculpture, dessin, peinture… Katerine s’est aussi lancé dans une exposition qui voyage dans plusieurs villes françaises et a même fait escale au Bon Marché à Paris. Il a créé un mouvement culturel inconnu, le « mignonisme », qui consiste à assembler deux objets qui n’étaient pas voués à se rencontre pour en faire surgir une œuvre d’art. Des gros bonhommes couleur bubble-gum, tout nus, ça te dit quelque chose ?

3 / Thierry et CĂ©sar

Dans Le grand bain, Katerine joue Thierry, un employé municipal à la piscine qui s’entraîne à la natation synchronisée masculine avec toute une bande d’hurluberlus. Il est sympathique et accueillant, mais timide et solitaire. Pour son rôle et surtout son beau slip de bain, Katerine obtient le César du meilleur second rôle masculin.

4 / Philippe Katerine & Dana Ciocarlie

Un piano, une voix et deux personnalités un peu loufoques : Philippe Katerine et la pianiste classique Dana Ciocarlie se retrouvent pour un tour de chant plein d’audace et de fantaisie à Paul B. Tu assisteras à un dialogue poétique entre plusieurs univers. Attends-toi à être surpris.

BONUS

Un rond-point Philippe Katerine
Le chanteur est originaire de Thouars, commune située dans les Deux-Sèvres. Pour lui rendre hommage, plusieurs habitants et même internautes ont eu l’idée en 2016 de baptiser un rond-point au nom de leur idole. Une pétition avait été lancée et une consultation citoyenne lancée par le maire avait pour but d’élire le fameux rond-point. Une idée qui ne s’est finalement pas concrétisée.

TOP 4 des pépites de l’expo Afrique du Sud

l’art pour faire entendre sa voix

03 - 01 TOP AFRIQUE DU SUD

TOP 4 DES PÉPITES

DE L’EXPO AFRIQUE DU SUD

Est-ce que tu serais capable de me citer un artiste noir sud-africain célèbre pour ses peintures, ses sculptures ou ses photos ? Pas de panique, si trop peu de noms te viennent en tête, c’est pas vraiment de ta faute. Ils ont longtemps été oubliés et ignorés en raison d’un contexte politique très difficile en Afrique du Sud. Aujourd’hui, ils sont de plus en plus à venir sur le devant de la scène et utiliser leur art pour transmettre l’Histoire de leur pays. Quatre d’entre eux, représentés par la Galerie Carole Kvasnevski, exposent à la Maison des Arts à partir du 1er mars : Leila Rose Fanner, Lindokuhle Khumalo, Morgan Mahape et Zanele Muholi. La Team te fait découvrir ses quatre œuvres coups de cœur à travers les moyens d’expression qu’ils ont choisi pour faire entendre leur voix.
1 / Leila Rose Fanner, Tears of joy II, sĂ©rie “Reflection”, 2022

Leila Rose Fanner, son kiff c’est l’huile sur toile. Cette technique, inventée à la Renaissance en Europe, mélange des pigments colorés avec de l’huile (tout est dans le nom) et sèche très lentement. Donc si elle fait quelques loupés, elle peut modifier plusieurs fois son tableau. La pâte est aussi épaisse et graisseuse, les dégradés sont plus faciles à faire pour un effet wahou. Petite, elle grandit avec sa mère célibataire et ses deux demi-sœurs jumelles. Tu peux retrouver cet environnement complètement féminin dans presque toutes ses œuvres : des silhouettes anonymes noires, avec parfois quelques traits du visage esquissés, qui ressortent parce qu’elle les met en scène dans des paysages colorés et intenses. Elle mélange le réel, l’imaginaire et le rêve pour te faire voyager dans son monde.

Leila Rose Fanner, Tears of joy II, sĂ©rie “Reflection”, 2022, peinture Ă  l’huile sur toile, 81 x 100 cm, Galerie Carole Kvasnevski – Photo © Galerie Carole Kvasnevski

2 / Lindokuhle Khumalo, Umholi umzelwe, Leader is born, 2021

Lindokuhle Khumalo, lui c’est plutôt la peinture acrylique. Cette technique, inventée au milieu du XXe siècle aux États-Unis, mélange des résines synthétiques et des pigments qui se diluent à l’eau. C’est une peinture à risque : elle est très pigmentée et très couvrante, donc adieu les modifications. Une fois la couleur posée sur la toile, c’est ciao. Pour ses œuvres, l’artiste s’inspire de son entourage, notamment sa petite sœur que tu peux retrouver sur plusieurs de ses tableaux. Ses portraits aux couleurs intenses baignés de lumière très fortes sensibilisent aux sujets sociopolitiques et aux questions culturelles au sein des communautés africaines, ainsi que de l’importance des ancêtres.

Lindokuhle Khumalo, Umholi umzelwe, Leader is born, 2021, peinture acrylique sur toile, 160 x 128 cm, Galerie Carole Kvasnevski – Photo © Galerie Carole Kvasnevski

3 / Morgan Mahape, Lebua (Belonging), 2020

Morgan Mahape, la peinture et les dessins plats c’est pas son truc. Lui, ce qui le fait vibrer, c’est les sculptures. Contrairement à toi qui petit, débordais en faisant des coloriages, lui s’amusait à construire des maquettes et créer des sculptures avec ce qui lui tombait sous la main. Aujourd’hui vrai artiste (parce qu’il gagne sa thune avec), il utilise les perles de verre montées sur fil de nylon pour imaginer des paysages et des portraits évoquant une reconnexion à la nature mise à mal dans nos sociétés. Le « perlage » est une tradition ancestrale en Afrique du Sud, que Morgan détourne selon ses envies. « Chaque perle est indépendante, mais l’ensemble apparaît quand on assemble toutes les cordes » La Team ne dirait pas mieux.

Morgan Mahape, Lebua (Belonging), 2020, perles de verre montĂ©es sur fil de pĂŞche en nylon soutenus par une structure en bois de noyer, 120 x 90 cm, Galerie Carole Kvasnevski – Photo © Galerie Carole Kvasnevski

4 / Zanele Muholi, Aphelile X, Durban, 2020

Zanele Muholi s’est donné pour mission de documenter et d’archiver les vies et les luttes des communautés noire et LGBTQIA+. Iel ne s’est pas arrêté.e à une seule forme d’art. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Photo, calligraphie, installation, peinture, sculpture, chaque media qu’elle touche devient un portrait qui te parle et te fait réfléchir. L’appareil photo reste son « arme » (c’est elle qui le dit !) de prédilection pour « mener ses combats ». Argentique, numérique, iel n’a pas de préférence et nous non plus ! Pour la Maison des arts, iel expose des autoportraits qui questionne la « beauté noire ». Et toi, t’arriverai à te mettre en scène pour raconter des trucs ?

Zanele Muholi, Aphelile X, Durban, 2020, 2020, tirage photographique sur papier barytĂ©, 95 x 74 cm, Galerie Carole Kvasnevski – Photo © Zanele Muholi © Galerie Carole Kvasnevski

TOP 4 des sorties kids !

pour les petits… et les grands enfants

01-25 TOP KIDS

TOP 4

DES SORTIES POUR LES KIDS

Pas besoin d’ĂŞtre adulte pour kiffer les sorties culturelles. Spectacle de marionnettes, cinĂ©-concert, ballet, spectacle interactif automassage…. La Team t’a sĂ©lectionnĂ©e 4 Ă©vènements qui devraient intĂ©resser tes kids.

1 / La petite casserole d’Anatole

Seul parmi les autres, Anatole traîne derrière lui une petite casserole rouge. Elle s’accroche partout, l’empêche d’aller où il veut et même de se faire des amis. Comment l’apprivoiser ? Avec La petite casserole d’Anatole, la compagnie Marizibill nous propose une adaptation en marionnettes d’un album jeunesse culte qui évoque la différence et le handicap.

Avec des marionnettes blanches toutes simples, qui deviennent vite très attachantes, deux manipulateurs donnent vie à Anatole et son histoire. Musiques, bruitages et effets visuels viennent ponctuer le récit. Rempli de trouvailles poétiques, ce spectacle plein de tendresse nous touche en plein cœur et nous habite longtemps après la représentation !

Au Théâtre Firmin Gémier / Patrick Devedjian à 9h30 et 14h30 le vendredi 03 fév. ou 15h30 et 17h le samedi 04 fév.

2 / Une Ă©tonnante histoire de Cendrillon

« Et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps… » Cette phrase indulgente apporte la fin heureuse pour la plupart des héros et héroïnes de contes de fées. Mais que se passe-t-il lorsque l’on regarde la même histoire du point de vue de l’un des soi-disant méchants ? Le « mal » n’est-il pas une question de perspective ? Pour son premier ballet narratif, Bridget Breiner s’est confrontée à ces questions. Le centre de sa chorégraphie n’est pas Clara (la Cendrillon), mais plutôt Livia, l’une des demi-sœurs, introduite dans la famille par la marâtre de Clara. 

Ă€ l’OpĂ©ra de Massy le vendredi 03 fĂ©v. et le samedi 04 fĂ©v. Ă  20h.

3 / Muerto o Vivo

Richard Lamaille est le gouverneur tyrannique de Lamaille city, une imposante cité de verre dont les habitants ne respirent que pour lui. Au milieu de cette ville entièrement sous son contrôle, un immeuble isolé résiste et abrite un cimetière bariolé où une joyeuse bande de squelettes délurés dansent et chantent toute la nuit, emmenés par Muerta la glorieuse, meneuse de cabaret prête pour la révolution !

À Paul B le dimanche 12 fév. à 16h30.

4 / Lulu dans la lune
Pour ne plus jamais avoir peur du noir dans sa chambre, Lulu entreprend une expédition vers la lune pour en rapporter un précieux morceau. Durant ce long voyage, elle affronte bien des obstacles et doit surmonter ses peurs. Alors Lulu demande de l’aide à son amie imaginaire, Douine, qui lui apprend des gestes, des mouvements et des respirations pour retrouver son calme et puiser en elle la force et le courage.

Ă€ l’Espace Bernard Matienne le mercredi 15 fĂ©v. Ă  15h.

TOP 5 des chocs des cultures

just with my voice… amazing !

18-01 CHOC CULTURE

TOP 5

DES CHOCS DES CULTURES

Parce que l’opéra, c’est pas qu’un orchestre qui joue de la musique classique avec des chanteurs qui font résonner leur voix à en faire péter les vitres. Tu ne t’en es peut être jamais rendu compte, mais ces œuvres musicales se sont immiscées dans la pop culture, doucement mais sûrement. Une manière pour les novices de découvrir cet art lyrique qui paraît souvent élitiste et ennuyant (tmtc). C’est aussi l’objectif de l’Opéra de Massy qui, le 24 janvier prochain, propose un concert solidaire intitulé « Un monde, une voix » : 20 artistes de la scène internationale et nationale réinterpréteront des classiques du répertoire. Retour sur 5 airs d’opéra bien cachés.

1 / Carmen de Stromae (2015)

Certains auront peut-ĂŞtre reconnu, derrière cette chanson, les notes de la cĂ©lèbre habanera L’amour est un oiseau rebelle de l’opĂ©ra Carmen signĂ© Georges Bizet. Datant de 1875, la chason originale est elle-mĂŞme inspirĂ©e de l’Ĺ“uvre du compositeur basque espagnol Sebastian Iradier, El Arreglito (Le Petit Arrangement), interprĂ©tĂ©e pour la première fois au Théâtre impĂ©rial italien de Paris en 1863. Cent quarante ans plus tard, Stromae souligne astucieusement que l’amour de Bizet, cet « oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser », est devenu un volatile vorace, logo d’un cĂ©lèbre rĂ©seau social (Twitter, j’espère que t’as au moins reconnu) qui apprivoise lui-mĂŞme les ĂŞtres humains. Au XXIe siècle, Carmen a donc bien Ă©voluĂ©.

2 / TĂ©nor (2022)

TĂ©nor est un film rĂ©alisĂ© par Claude Zidi Jr, l’un des six enfants du rĂ©alisateur Claude Zidi (un grand nom dans le milieu.) Il raconte l’histoire d’Antoine, un rappeur banlieusard parisien jouĂ© par MB14, qui croise la route de Mme Loyseau, une professeur de chant de l’OpĂ©ra Garnier interprĂ©tĂ©e par Michelle Laroque. Le jeune homme va se fasciner pour cet art, et malgrĂ© son background, dĂ©cider d’exploiter son talent. Dans ce film, on mĂŞle les clichĂ©s de l’opĂ©ra (très bobo, Ă©litiste et difficile) avec ceux du rap et de la banlieue (baston, racaille et compagnie). Un moyen de casser les prĂ©jugĂ©s.

3 / Intouchable (2011)

On reste un peu dans la même vibe de casser les clichés et montrer que l’opéra, c’est grave cool. Si je te dis un homme déguisé en arbre ? Un fou rire d’Omar Sy ? La chanson des ASSEDICS de Paris ? Évidemment tu as deux scènes cultes de cette comédie qui te viennent en tête. La première quand Philippe, interprété par François Cluzet, emmène Driss, joué par Omar Sy, à l’opéra. La découverte d’un « arbre qui chante en allemand » provoque chez lui une hilarité contagieuse. La scène qui se passe sous ses yeux est bien réelle : il s’agit d’un extrait de Der Freischütz, un opéra de Carl Maria von Weber. Plus tard dans le film, c’est une véritable compilation de morceaux cultes qui est jouée par un orchestre symphonique lors de la scène de l’anniversaire de Philippe. Dans l’ordre : Les Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau, L’été des quatre saisons d’Antonio Vivaldi, Suite n°1 en sol majeur de Jean-Sébastien Bach (« la pub pour du café »), Suite n°2 en si mineur de Bach (« oyez oyez par mandin »), Concerto en fa mineur de Bach (« des gens qui sont pas vêtus »), Le printemps des quatre saison de Vivaldi (Les Assedics de Paris !) et enfin Le vol du bourdon de Nikolai Rimski-Korsakov(Tom et Jerry).

4 / Le générique du monde fou de Tex Avery (1997)

Le Monde Fou de Tex Avery est une série télévisée d’animation franco-américaine-canadienne diffusée en 1997. La série relate différents protagonistes plus loufoques au fur et à mesure des épisodes. Si tu portes une oreille attentive au générique, tu décèlerais un air connu et très français : le Galop infernal issu de l’opéra l’Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach. Mais si toi tu la connais, c’est sûrement parce que ce même air a été repris et arrangé par le célèbre French cancan de 1868. Tu sais, les danseuses qui touchent leurs orteils avec leurs nez et qui font un grand écart en un claquement de doigts.

5 / L’hymne de la ligue des champions de l’UEFA

Cet hymne a Ă©tĂ© Ă©crit par le compositeur anglais Tony Britten en 1992 et est diffusĂ© Ă  chaque ouverture de match de la ligue dans les stades ainsi que les prod tv. L’hymne, propriĂ©tĂ© de l’UEFA, est une adaptation faite Ă  partir de l’Ĺ“uvre Zadok the Priest de Georg Friedrich Haendel. Tony Britten explique s’ĂŞtre inspirĂ© de ce morceau datant de 1727 et issu des « Coronation Anthems » (hymnes de couronnement) pour rĂ©pondre Ă  la demande initiale de l’UEFA tout en reprenant des Ă©lĂ©ments sur lesquels il a bâti sa propre composition. La version officielle est interprĂ©tĂ©e par la Royal Philharmonic Orchestra et les chants rĂ©alisĂ©s par le chĹ“ur de l’Academy of St Martin in the Fields sont chantĂ©s dans les trois langues officielles de l’UEFA : anglais, français et allemand.

Mention spĂ©ciale : La grosse dame dans Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

La grosse dame (oui elle s’appelle vraiment comme ça ) est le portrait qui garde l’entrĂ©e de la salle commune de Gryffondor. Elle se prend pour une grande chanteuse d’opĂ©ra, mais n’arrive mĂŞme pas Ă  Ă©clater un verre. #ont’aimequandmĂŞme.

Top 5 des monstrueux films de Noël

joyeux grrr

12-09 TOP-MONSTRES

TOP 5 DES MONSTRUEUX

FILMS DE NOĂ‹L

Si pour toi, le Père Noël c’est bien gentil deux minutes, mais à force de le voir dans tous tes films du 1er au 31 décembre, t’en as ras la barbe, cette sélection est pour toi ! La Team et le Sélect t’ont dégoté des movies où les persos principaux sont un peu plus… monstrueux. Une soirée est même prévue au Sélect le 16 décembre avec deux films à l’affiche : Les Gremlins et l’Étrange Noël de Mr Jack. Pas de panique, l’esprit de Noël, les sapins et la neige sont quand même de la partie. Fonce prendre tes places ! #HOHOHO et #MerryChristmas.
1 / THE GRINCH (2000)

Un géant vert, en fourrure, qui déteste Noël et qui ne fait que râler toute la journée. Vous voyez forcément qui c’est ! Le Grinch, c’est quand même un grand classique. Adapté d’une histoire du Dr Seuss, ce film te plonge dans un univers à la fois effrayant, drôle et émouvant. L’histoire ? Cindy Lou Chou, une petite fille aux grandes couettes vit dans la petite cité de Chouville. Noël approche à grands pas et toute la ville se prépare à fêter l’événement. Mais un habitant se tient à l’écart : le Grinch. But whyyyy ? Pour les plus froussards d’entre vous, la version existe en dessin animé depuis 2018. Disponible sur PrimeVidéo et Netflix.

2 / GREMLINS (1984)

Le véritable héros de ce film c’est le Mogwaï Gizmo, cette petite boule de poils qui ressemble à une peluche. Mais si tu en adopte un, trois règles simples sont à respecter : ne pas l’exposer à la lumière, ne pas le mouiller et surtout, SURTOUT, ne pas le nourrir après minuit. Au risque de te retrouver avec… tout autre chose ! Ce movie mélange fantastique et ordinaire, humour noir et des effets spéciaux hallucinants (pour l’époque calmez-vous). Et puis mince, c’est du Spielberg quoi #grandclassique. Disponible sur PrimeVidéo et surtout dans une belle salle de ciné le 16 décembre au Sélect.

3 / EDWARD AUX MAINS D’ARGENT (1991)

Trois arguments : Johnny Depp, Tim Burton, Winona Ryder. Première collaboration entre le réalisateur et l’acteur aux mille visages, le film raconte l’histoire d’Edward, une créature dotée de lames tranchantes en guise de doigts. Anecdote n°1 : Johnny aurait pleuré à la lecture du scénario. Anecdote n°2 : Il se serait inspiré de Charlie Chaplin pour travailler son personnage, ses regards et ses silences. Si tu aimes la poésie visuelle, où chaque scène te donne l’impression d’avoir été travaillée au détail près, de la musique au décor en passant par les acteurs, fonce ! Disponible sur Disney +.

4 / SCROOGED (1988)

Si t’es pas trop frenglish, « scrooge » c’est le nom anglais de Picsou, tu sais le canard au chapeau qui se baigne dans une piscine de pièces d’or chez Disney. Ce nom dĂ©signe un grippe-sou, un radin quoi. Quel rapport avec ce film ? Son personnage principal, Frank Cross (jouĂ© par THE Bill Muray), un cruel directeur de chaine tĂ©lĂ©visĂ©e qui n’aspire qu’Ă  amasser toujours plus de profit, dĂ©teste bien Ă©videmment les fĂŞtes de NoĂ«l et traite ses employĂ©s avec mĂ©pris. LĂ , tu te dis qu’on a jouĂ© sur le sens cachĂ© du mot « monstre ». Nan nan, rassure-toi, le type est visitĂ© par des fantĂ´mes aussi hilarants que leur maquillage est hideux. Disponible sur PrimeVidĂ©o.

5 / L’ÉTRANGE NOËL DE MONSIEUR JACK (1993)

Cet animé MYTHIQUE et intergénérationnel va te faire passer un moment d’histoire et de cinéma. Premier long métrage réalisé intégralement en stop motion (de l’image par image avec des modèles en pâte à modeler !), il met en lumière Jack, « le roi des citrouilles » qui se lasse d’organiser chaque année les célébrations d’Halloween. En découvrant le village de Noël et son souverain, le Père Noël, il cherche à comprendre leurs traditions et coutumes. La réalisation du film aura pris trois ans. Alors t’as bien 76 minutes pour regarder ce chef-d’œuvre esthétique et poétique. Disponible sur Disney + et surtout dans une belle salle de ciné le 16 décembre.

Les 4 poulains du Poney Club

j’peux pas j’ai poney

11-28 TOP-PONEYCLUB-PAULB

LES 4 POULAINS ÉMERGENTS

DU PONEY CLUB

Les soirées « Poney Club » de Paul B, c’est l’occasion d’assister gratuitement à des concerts d’artistes amateurs en résidence. De la pop alternative, de l’électro-pop, du R’n’B, on te promet une soirée éclectique et remplie de belles trouvailles musicales. Si t’hésite encore, la Team te propose un clip pour découvrir ceux qui se produiront le 3 décembre en un coup d’œil.

1 / Kriill – @kriill_music

Kriill est un trio parisien de pop Alternative, passionné par l’univers et ses contrastes, l’immense et le microscopique, les harmonies vocales ultrasensibles, et la recherche sonore. Leur son de groupe est façonné par leurs instruments insolites, des arrangements élégants et intuitifs, des idées insaisissables, une générosité et une sincérité touchantes.

2 / Zinda Reinhardt – @zindareinhardt

Riche de sa double culture manouche et caribéenne, Zinda Reinhardt chante en romani sinti (ou sintikès), la langue de ses ancêtres. Elle est passionnée par les mots, leur vibration, leur pouvoir de réconfort contre la misère d’un monde trop dur, trop triste, trop gris…

3 / Toro/Azor – @toroazor

Louise explore les frontières de la pop, du RnB et des musiques de club européennes, latino et africaines. Elle propose des morceaux bien colorés et vivifiants.

4 / 120 ZPL – @120_zpl

Ce collectif hiphop de Palaiseau est composé de plusieurs artistes : Le W ; YoooNash ; O’Max ; ADN ; Locco ; Priilick ; LYT ; Rayz ; DJ AVDDXCT et bien d’autres.

Top 5 des femmes usurpées

#girlpower

11-17 TOP FEMMES

top 5 

des FEMMES USURPÉES

On dit que derrière chaque grand homme se cache une femme. Ces cinq histoires vont t’hérisser les cheveux sur la tête. Tout comme le spectacle Derrière le hublot se cache parfois du linge, joué à l’Azimut en novembre, et qui dissèquait les inégalités dans un couple. #girlpower

1 / Élizabeth Magi, inventrice du Monopoly

Si on te dit un plateau vert, des billets colorés et des longues parties à se disputer la Rue de la Paix ? Tu penses direct au Monopoly ! Avec + de 275 millions de boîtes vendues dans le monde, c’est le jeu de plateau le plus commercialisé de la planète. Mais savais-tu que son inventeur, Charles Darrow, n’avait fait que s’inspirer d’un jeu déjà existant ? Elizabeth Magi a inventé en 1903 le « Landlord’s Game » : un plateau sous forme de circuit (grande nouveauté à l’époque) constitué de rues et de monuments à vendre. Les joueurs avançaient en achetant des propriétés et en percevant des loyers auprès de tous ceux qui avaient la malchance de s’y installer (ça te dit rien ?). En 1931, Charles découvre le jeu chez ses voisins. Il en crée alors un quasiment identique mais avec des morceaux de bois pour se représenter des maisons ou hôtels et des cartes écrites à la main pour les propriétaires. C’est un succès.

2 / Margaret Keane, peintre aux grands yeux

Une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art ! À la fin des années 50, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. Mais 10 ans plus tard, le monde entier apprend que ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret Keane. À l’époque, son mari la convint que ses toiles ne se vendent pas car elle est une femme et qu’elle n’a pas la fibre commerciale. Elle joue le jeu. Frustré de ne pas savoir peindre aussi bien qu’elle, il l’enferme dans un atelier où elle doit peindre 16h/jour. À bout, Margaret divorce en 1965 et remporte un procès en 1986 pour récupérer la paternité de ses œuvres. On a sûrement oublié des détails alors hésite-pas à regarder le film Big Eyes, de Tim Burton, qui retrace le calvaire de l’artiste.

3 / Nettie Maria Stevens, généticienne XY

Nettie fut une des premières femmes à apporter sa contribution aux recherches en génétique : c’est elle qui découvre la fonction des chromosomes sexuels. Après son doctorat en 1903, elle s’intéresse au processus de détermination du sexe de l’embryon. En 1905, elle identifie le chromosome Y et révèle son rôle dans la détermination sexuelle. Mais de nombreux scientifiques ne reconnaissent pas l’importance majeure de sa découverte. Il faut attendre qu’Edmund B. Wilson, son directeur, confirme la même année, par ses propres recherches, cette découverte pour que le rôle du chromosome Y soit accepté.

4 / Britney Spears, help me baby

A-t-on vraiment besoin de la présenter ? Tu as sans doute vu passer le #FreeBritney partout sur les réseaux sociaux l’année dernière. En septembre 2021, la chanteuse a enfin été libérée de la tutelle abusive de son père, qui durait depuis 13 ans. De 2008 à 2019, Jamie Spears a officié comme son agent, manager, principal gestionnaire de fortune et conseiller car Britney était jugée en détresse psychologique (remember l’épisode où elle s’est rasée la tête solo). Un pouvoir dont il aurait plusieurs fois abusé : contrôle de son entourage, de ses communications, insultes, chantages, extorsion de fonds… Il la forçait même à monter sur scène pour des shows à Las Vegas. Pourtant, dès 2019, grâce à ses fans et au slogan « FreeBritney », sa tutelle a été examinée de près et elle a enfin pu être entendue par la justice.

5 / Colette, écrivaine « porte-plume »

Cette femme de lettre, actrice et journaliste française est une des plus cĂ©lèbres romancières aussi bien en France qu’à l’étranger. Connue pour de nombreux ouvrages, elle en a rĂ©digĂ© un paquet pour un homme rencontrĂ© Ă  l’adolescence et qui profitait de son talent : Henry Gauthier-Villars, surnommĂ© « Willy ». Il est critique musical très influent et auteur de romans populaires. Mais attention : ses Ă©crits sont rĂ©digĂ©s par des prĂŞte-plumes (des auteurs hyper talentueux mais qui ne signent pas leurs ouvrages en Ă©change de thune). Willy est aussi l’un des propriĂ©taires de la maison d’Ă©dition Gauthier-Villars. Surpris par les dons d’Ă©criture de Colette, qu’il marie en 1893, il l’utilise elle aussi comme prĂŞte-plume. Claudine Ă  l’école est ainsi signĂ© « Willy », comme tous ses ouvrages jusqu’à leur divorce en 1906.